Voyage en Australie

La Faune et la flore australienne

L’Australie est un pays à part et ça se voit! De part son isolement, la faune et la flore australienne s’est façonnée comme nulle par ailleurs au court des derniers millénaires. Terrestre ou marine, la faune et une flore australienne est unique au monde avec ces nombreuses espèce endémiques. Attention cependant à la préservation de ces dernières. Des espèces « importées », la pollution ou encore l’évolution climatologique risquent de mettre en péril ce fragile équilibre.

La faune en Australie :

Paradis de la vie sauvage, l’Australie est une immense réserve naturelle.
Parmi les milliers d’espèces d’oiseaux, 300 ne se trouvent nulle part ailleurs : l’émeu, qui vit à l’intérieur des terres, l’oiseau-lyre, célèbre pour ses dons de mimétisme, le kookaburra, le cygne noir et une multitude de perroquets dont le cacatoès, le gala et le loriquet.

Faune et flore australienne: rainbow-lorikeet

L’écosystème australien a été totalement bouleversé lors de la colonisation du continent. L’arrivée d’espèces animales étrangères a eu en effet des conséquences désastreuses sur l’équilibre écologique. Les lapins, en particulier, apportés en Australie dans les bagages des premiers colons, ont rapidement provoqué un désastre sans précédent dans ce pays isolé de tout. Seules la myxomatose et des campagnes d’élimination ont permis de limiter la prolifération de ces herbivores, dont le nombre dépassait dans les pires moments… 200 millions !
Ce sont aujourd’hui les dromadaires d’Afghanistan qui font parler d’eux. Ils se reproduisent certes moins vite que les lapins, mais leur nombre, qui double tous les huit ans, commence à entraîner des problèmes dans les zones désertiques et semi-désertiques très fragiles du centre australien.

Kangourou

Les animaux les plus typiques sont les marsupiaux à poche ventrale : kangourous, wallabies, koalas, opossums et wombats. Il y a aussi deux sortes de mammifères pondeurs surprenants : l’ornithorynque et l’échidné. Le pays des crocodiles se trouve au nord de l’Australie. On peut en voir, par exemple, dans le parc national de Kakadu, à l’est de Darwin, qui abrite également des buffles sauvages, des jabirus, des brolgas ou encore des cacatoès noirs à queue rouge.
Autre originalité : le diable de Tasmanie, espèce très rare qui habite dans le sud de la Tasmanie, comme son nom l’indique. Unique au monde.

Faune et flore australienne: Koala - Australie

La flore en Australie :

L’isolement de l’Australie a engendré une flore originale, sensiblement différente de celle du reste du monde.
Séparé des autres terres il y a quelque 45 millions d’années, le continent s’est en effet développé à son propre rythme. Les conditions relativement arides qui ont peu à peu prévalu sur une grande partie du territoire ont entraîné une large gamme de végétaux adaptés à la sécheresse avec, en particulier, les acacias et surtout les eucalyptus, caractéristiques aujourd’hui du paysage australien.

eucalyptus Australie

On dénombre plus de 600 essences d’eucalyptus: du sorbier alpin qui peut s’élever jusqu’à 90 m de haut à des arbustes rabougris dans les régions arides.
Des plantes très rares ont également réussi à survivre dans cet environnement exceptionnel. A Palm Valley, près d’Alice Springs, se trouve par exemple une oasis composée de palmiers millénaires uniques au monde, derniers survivants d’une ère où le bush du coeur du continent était toujours vert.
De même, des espèces qu’on croyait disparues poussent encore dans les rainforests du Nord-Est, restes de forêts luxuriantes millénaires.

Faune et flore australienne: arbre en Australie