Koala Ausstralie
Koala Australie

A Lire dans cet article :
Où observer des koalas en Australie?
Quand a-t-on meilleures chances de voir des koalas?
Description du koala
Mode de vie du koala
Que mange le koala?
Le bébé koala et sa mère
Combien y a t il de koalas en Australie?
Le Koala une espèce en danger
L’origine du mot « Koala »

On associe souvent le Koala à la tendresse voir à la paresse. Sa petite bouille sympathique et ses longues siestes y contribuent forcément. Avec ses grandes oreilles et son gros nez, il a une une vague ressemblance avec un petit ours. Le koala fait pourtant bien partie de la famille des marsupiaux herbivores.

Autre animal emblématique au pays des kangourous, il a pourtant été chassé jusqu’en 1930 pour sa fourrure. Désormais c’est son habitat qui se réduit rapidement et le menace. Le koala a même disparu de certaines régions australiennes ces dernières années. Malgré des tentatives de réintroduction en milieu naturel, le Koala est bien en danger.

Très discret et absolument pas agressif, il faudra faire preuve de patience et suivre nos conseils pour voir un koala en liberté.

Où observer des koalas en Australie?

La grande majorité des Koalas habitent dans les états à l’Est de l’Australie. C’est en effet en Nouvelle Galles du Sud, dans le Queensland et le Victoria où l’on trouve les plus grandes populations de koalas sauvages mais également à Kangaroo Island dans l’état du South Australia.

 Mieux vaut regarder en l’air pour les observer car les Koalas vivent généralement très haut perché dans les forêts d’eucalyptus. Par ailleurs ils dorment jusqu’à 19H par jour, surtout pendant les heures les plus chaudes de la journée. Il n’est donc pas toujours évident de pouvoir les observer en liberté. Rassurez vous, vous pourrez à coup sûr observer des koalas dans certaines réserves ou parcs nationaux.

Attention lorsqu’on voit des koalas, on les trouve si mignons qu’on a envie de le serrer dans nos bras. Mais attention ce n’est pas une peluche, et bien que peu agressif ils sont pourvus de dents et de griffes pointues !

Où observer les koalas en liberté ?

  • Victoria : Tout au long de la Great Ocean Road et plus particulièrement à Kennett River ou dans le national park d’Ottway et dans les parcs nationaux de You Yangs et de Brisbane Ranges
  • South Australia: Kangaroo Island 
  • Queensland:  dans le parc littoral de Nossa et le Parc de Magnetic Island
  • Nouvelle Galles du Sud: Port Stephens
  • Western Australia : national park de Yanchep

Quelques réserves et zoos réputés pour voir les koalas

  • Port Macquarie: Koala Hospital
  • Sydney: Taronga Zoo
  • Brisbane: Lone Pine Koala Sanctuary
  • Perth: Caversham Wildlife Sanctuary
  • Canberra: Réserve naturelle de Tidbinbilla
  • Melbourne: Healesville Sanctuary

Quand a-t-on meilleures chances de voir des koalas?

On peut observer des koalas toute l’année en Australie.

Privilégiez une balade tôt le matin ou en fin de journée quand les températures sont plus douces pour voir des koalas en liberté. Pensez bien à regarder en l’air, notamment dans les branches d’eucalyptus, car il y très peu de chances que vous en voyez sol. Des jumelles peuvent être un atout de choix!

Le Koala dort jusqu’à 19H par jour afin de digéré l’acidité des feuilles d’Eucalyptus qui représentent leur seule alimentation. Il va surtout chercher à se reposer aux moments de la journée où il fait le plus chaud. Il sera alors compliqué de le voir car il fera leur sieste haut perché dans les arbres.

Description du koala

Koala dans un eucalyptus

Le koala est reconnaissable parmi tous les animaux avec son physique atypique, ses membres courts, son gros nez noir et ses larges oreilles. Sa taille et son poids vont dépendre du climat de son habitat. Si le climat est froid alors le Koala sera plus grand (Jusqu’à 85cm pour 14 Kilos). En revanche dans les climats secs sa corpulence sera plus adaptée (61 cm maximum pour 4 kg).

Le koala est un animal discret peu connu pour se faire entendre. Il est néanmoins possible d’entendre les mugissements et grondements (cris monocordes ressemblant à un grondement suivi d’un rot) des mâles pendant la période de reproduction. Les femelles émettent, elle de légers grondements et claquements à l’attention de leurs petits.

Grace à ses pattes antérieures et leurs mains préhensile, les Koalas peuvent facilement saisir des objets et de la nourriture. Les pattes postérieures se terminent par des pieds dont 3 orteils sont munis de griffes acérées. Ces griffes sont indispensables aux koalas pour grimper aux arbres et se maintenir en équilibre. Il peut également s’en servir pour entretenir sa fourrure très épaisse et faire la chasse aux puces. Le Coussinet situé sous les fesses du Koala, lui permet alors de s’assurer confort et stabilité une fois installé sur la branche d’un arbre.

Le bassin statique du Koala l’empêche de se mouvoir facilement au sol, alors qu’il est bien plus à l’aise perché dans les arbres. Néanmoins quand il est sur la terre ferme, le koala se déplace à quatre pattes. Les femelles transportent leur petit sur leur dos lorsqu’il a quitté la poche ventrale.

Mode de vie du koala

Le koala vit seulement en Australie dans les endroits où se trouvent les Eucalyptus qui lui conviennent. Cette arbre représente pour le Koala sa maison et son garde manger.

Le Koala est un animal solitaire que l’on ne trouve qu’en forêt. Un seul Koala habite généralement dans un eucalyptus, si bien que sa population est peu concentrée. Les femelles et les mâles vivent séparés et préfèrent s’éviter en dehors de la saison des amours en été. Les Koalas sont territoriaux. Ils défendent et marquent leur territoire. Les femelles vont utiliser leur urines et leurs excréments, alors que les mâles vont frotter leur poitrail sur le tronc de leur arbre. Sur celui ci se trouve une glande sternale qui diffuse un liquide jaune très odorant. C’est également grâce à cette glande qu’on distingue les mâles des femelles. S’il le faut, le koala est près à se battre férocement pour protéger son territoire contre ses congénères de même sexe.

Pendant les moments les plus chauds de la journée le Koala va chercher à se rafraichir en se léchant les pattes avant et en se reposant à l’ombre des feuilles de l’arbre qui l’abrite.

Les Koalas ont une espérance de vie assez longue car elle se situe entre 13 et 19 ans. Celle des femelles est généralement supérieure à celle des mâles.

Que mange le koala?

Le Koala va surtout se nourrir en fin de journée et la nuit quand les températures sont plus clémentes. Le koala peut passer jusqu’à 8H par jour pour se nourrir. Il utilisera le reste de son temps pour dormir et digérer.

Le Koala est un animal arboricole car il grimpe dans les arbres à l’aide de ses griffes pour se nourrir des feuilles. Mais aussi herbivore car il se nourrit exclusivement de végétaux et notamment de feuilles d’eucalyptus. Il en ingurgite jusqu’à 1 kilo par jour.

Si le Koala mange principalement des feuilles d’eucalyptus, il ne les manges pas toutes . En effet il préfère se concentrer sur les feuilles les plus vieilles plus nutritive et bien moins toxiques que les jeunes pousses. Le Koala a des préférences parmi les 600 espèces d’Eucalyptus. Son régime alimentaire est composé des feuilles que d’une cinquantaines de variétés et moins d’une dizaines sont ses favorites. Il va donc prendre tout son temps de choisir grâce à son nez et ses poils très sensibles, les meilleures feuilles qui composeront son repas. A force de manger de l’eucalyptus, le koala en a même pris l’odeur. Si l’eucalyptus est toxique pour la plupart des animaux, grâce à un métabolisme unique, le koala peut digérer très lentement cette nourriture. Cela lui prend néanmoins beaucoup d’énergie.

Si l’eucalyptus est son met préféré, il arrive que les koalas mangent également des feuilles et des tiges d’acacia.

Dans ces joues, le Koala dispose de poches qu’il va parfois utiliser pour stocker sa nourriture. Pratique quand il faut se déplacer et trouver un nouvel arbre.

Le koala ne boit généralement pas, il va s’hydrater avec l’humiditée contenu dans les feuilles. Dans de rares occasions (incendies, sécheresse), le koala peut aller se rafraichir à un point d’eau.

Lé bébé koala et sa mère

bebe koala avec sa mère en Australie

Les koalas doivent attendre l’age de 3 ans pour atteindre la maturité sexuelle. Sans consentement de la femelle, l’accouplement n’aura pas lieu et le mâle insistant sera alors repoussé violement. Cette dernière pour ce montrer réceptive aux charmes des mâles doit être fécondable. Les mâles en seront informés par son comportement et ses petits cris. Une fois un mâle sélectionné par la femelle koala, l’accouplement se déroulera dans un arbre pendant une trentaine de seconde. Une fois terminé le mâle partira à la recherche d’autres femelles fécondes.

La femelle ne peut avoir qu’un petit par portée. La gestation s’écoule ensuite pendant 30 à 36 jours. Le petit koala ne pèse alors quelques grammes et a la taille d’une bille.

Le bébé koala va ensuite resté et s’allaiter pendant 6 à 7 mois dans la poche ventrale de sa mère. Une fois cette étape passée, il va se nourrir de bouillie de feuilles d’eucalyptus prémâchée par sa mère, avant d’être sevré vers l’âge d’un an. Il commencera également à sortir de la poche vers l’âge de 5 mois. Vers 8 mois il en sortira définitivement pour s’accrocher sur le dos ou le ventre de sa mère.

Le petit marsupial l’accompagnera jusqu’à ses 3 ans ou avant si sa mère est fécondée de nouveau. Dans ce cas le bébé koala peut être chassé à partir de ses 18 mois.

Les australiens ont donné au bébé koala le mignon surnom de « Club«  qui signifie « le petit ».

Combien y a t il de koalas en Australie?

On compte aujourd’hui environ 43 000 Koalas vivant à l’état sauvage en Australie.

Mais la population de koalas en Australie est en chute libre ces dernières années. Jusqu’à 50% des Koalas ont disparus ces dernières années dans le Queensland et près de 25% dans l’état de Nouvelle Galles du Sud. La déforestation par l’homme et les changements climatiques sont les principales raisons qui expliquent que l’espèce est aujourd’hui gravement menacée.

Les koalas une espèce en danger

Bien entendu le koala a des prédateurs naturels: Le dingo, le python l’aigle, le varan, la ninoxe puissante. Mais ce n’est pas à cause d’eux que le koala est en danger. Si le koala une espèce protégée par la loi, ni son habitat ni sa nourriture ne le sont…

Le gros problème du koala est que son habitat est peu ou proue le même que les australiens à savoir la côte Est australienne. La déforestation croissante, l’activité humaine et l’exploitation économique des ressources naturelles grignotent chaque année un peu plus les chances survie du koala.

L’homme est un danger pour le koala pour de multiples raisons. Ce sont d’abord les aborigènes puis les colons qui le chassaient pour son épaisse fourrure jusqu’en 1930. Le koala est aussi vulnérable aux pesticides, à l’exploitation des forêts, à l’ultra-urbanisation, sans parler des accidents liés à la circulation du fait de la multiplication des routes et des de véhicules. Enfin les récentes sécheresses et incendies ont mis encore plus à mal la population restante de ce petit marsupial en Australie.

On estime que la population de koala a chuté de près de 90% en 10 ans. Les koalas ne sont pourtant toujours pas classés en tant qu’espèce en voie de disparition. Alors même qu’ils sont désormais trop peu nombreux pour pouvoir agir sur les écosystèmes. C’est une espèce fonctionnellement éteinte. Les futures générations de koalas ont entre leurs mains l’avenir de l’espèce. Le gouvernement australien sous la pression populaire a récemment débloqué des fonds d’urgence pour venir soutenir les actions visant à protéger les koalas et limiter la déforestation. Mais sans une réelle remise en question des hommes pour cohabiter avec cet animal emblématique de l’Australie, il est malheureusement peu probable que ces fonds suffisent.

L’origine du mot « koala »

Koala est un mot qui vient de la langue aborigène. Koala signifie « ne boit pas ». Cela représente bien le Koala qui ne boit quasiment jamais dans un cours d’eau car il s’hydrate avec l’eau contenu dans les feuilles d’eucalyptus.

En latin, koala, (Phascolarctos cinereus) peut se traduire par « ours à poche », Les Australien l’appelle aussi amicalement le Paresseux australien.