Accueil

Comment choisir son visa pour travailler en Australie

Sydney ® Pixabay

Posséder un visa pour travailler en Australie est d’une importance capitale pour tout migrant qui désire s’établir et travailler légalement dans ce pays.

Bien sûr, plusieurs possibilités sont offertes par la législation australienne. Cependant, il peut être assez compliqué de se retrouver parmi les multiples visas existants.

Cet article fait le point des caractéristiques et paramètres à prendre en compte afin de faire un choix judicieux de visa pour travailler en Australie.

Pourquoi travailler en Australie ?

Chaque année, l’Australie accueille plus d’une centaine de milliers de migrants en provenance du monde entier. Ces migrants sont, pour la plupart, des travailleurs, venus s’établir dans le pays.

L’Australie est en effet, un des pays avec les taux de chômage les plus bas au monde. L’environnement de travail et l’économie australienne offrent aux travailleurs de nombreuses possibilités et opportunités.

Avec un revenu moyen mensuel de 4 519 $, les salaires offerts en Australie sont des plus conséquents au monde. Ces différentes conditions font de l’Australie une destination prisée par les personnes à la recherche d’un meilleur emploi à l’extérieur.

Cependant, pour travailler légalement en Australie, il faut nécessairement un visa de travail, à moins d’être un citoyen australien.

Qu’est-ce qu’un visa de travail australien ?

Un visa est un document officiel décerné par un pays à un visiteur étranger, pour l’autoriser à y séjourner et/ou à y travailler légalement.

En ce qui concerne l’Australie, il existe différents types de visa qui sont décernés, selon l’objet et la durée du séjour dans le pays. Ces visas peuvent toutefois être catégorisés en plusieurs grandes familles, avec entre autres :

  • Le visa de tourisme ;
  • Le visa étudiant ;
  • Le visa de travail.

Le visa de travail, plus particulièrement, confère, à celui qui le possède, l’autorisation pour séjourner et travailler légalement sur le territoire australien. Il s’agit donc d’un visa pour travailler en Australie de façon légale, contre rémunération, durant une période de temps déterminée.

Comment choisir son visa pour travailler en Australie ?

Il existe différents types de visa de travail. Chacun d’eux conditionne de façon spécifique, les termes du séjour de travail.

Il est donc essentiel de choisir avec minutie le type de visa de travail qui convient, avant de faire une demande de visa.

Généralement, le visa de travail à choisir dépend de plusieurs paramètres, avec entre autres :

  • La nature du travail à effectuer (petit job ou un emploi qualifié) ;
  • La demande de main d’œuvre qualifiée pour le travail à effectuer ;
  • La zone de travail ;
  • La durée du travail ou du séjour.

Ces différents paramètres sont à prendre en compte au moment de faire une demande de visa pour travailler en Australie.

Selon la durée du séjour notamment, on distingue les visas de travail temporaire et les visas de travail permanent. Comme leur nom l’indique, les visas de travail temporaire autorisent à s’établir et de travailler en Australie durant une période de temps limitée (généralement, moins de 5 ans).

À contrario, les visas de travail permanent sont destinés aux travailleurs qui désirent s’établir définitivement sur le territoire australien.

Quel visa pour travailler en Australie de façon temporaire ?

Bien que les conditions de travail soient très avantageuses en Australie, de nombreuses personnes choisissent surtout un visa pour travailler en Australie de façon temporaire.

Il existe de nombreux visas de travail temporaire. Parmi ceux-ci, certains sont très demandés par la majorité des migrants. Il s’agit de :

  • Le Working Holiday Visa (WHV) ;
  • Le Student Visa ;
  • Le Temporary Skilled Sportage Visa (TSS).

Le Working Holiday Visa

Le Working Holiday Visa est une autorisation de séjour en Australie destinée aux jeunes ressortissants de certains pays de l’Union Européenne, ayant entre 18 et 35 ans.

Ce visa valide 1 an et renouvelable deux (02) fois sous conditions, autorise le détenteur à travailler jusqu’à 6 mois chez le même employeur pour financer son séjour.

Le Student Visa

Le Student Visa est destiné aux migrants qui font des études en Australie. Valable jusqu’à 5 ans, il leur octroie le droit de travailler en dehors des cours, pendant environ 40 heures maximum par quinzaine, dans le but de financer leurs études.

>> Article à lire : Pourquoi partir étudier en Australie?

Le Temporary Skilled Shortage Visa

Ce visa apparu en 2018 autorise un travailleur qualifié à vivre et à travailler en Australie pour une durée de deux ans, renouvelable une fois, soit un maximum de quatre ans.

Pour obtenir ce visa, il faut au préalable être sponsorisé par une société qui offre un emploi par manque de main d’œuvre qualifiée.

Quel visa pour travailler en Australie de façon permanente ?

Malgré le grand nombre de migrants qu’elle accueille chaque année, l’Australie est un pays qui donne la priorité à l’immigration professionnelle.

Ainsi, les qualifications professionnelles sont le principal paramètre à considérer pour espérer obtenir la résidence permanente dans le pays. Le visa de travail permanent est généralement valable pour une durée de 5 ans, renouvelable plusieurs fois.

Comme les visas de travail temporaire, il existe de nombreux types de visas de travail permanent. Pour découvrir tous les types de visas de travail permanent, cliquez ici.

Parmi les plus demandés, il faut retenir notamment :

  • Le Employer Nomination Sheme ;
  • Le Skilled Independant Visa ;
  • Le Skilled Nominated Visa.

On peut les classer en deux catégories : Les visas indépendants et les visas sponsorisés.

Les visas sponsorisés s’adressent aux postulants dont les qualifications sont requises par une société ou un Etat australien. Les bénéficiaires de ce type de visa sont généralement sélectionnés via une procédure nommée SkillSelect.

Pour être éligible, il faut soumettre une Expression of Interest (EOI). Le postulant doit alors fournir des renseignements sur ses qualifications professionnelles et se voit attribuer un score en fonction de celles-ci.

La candidature du postulant est ensuite visible dans SkillSelect pendant 24 mois, maximum. Les sociétés et institutions australiennes peuvent ainsi repérer et sponsoriser le postulant. Lorsque le postulant n’est pas sponsorisé, il peut postuler pour un visa indépendant.

Le Employer Nomination Visa

Ce visa pour travailler en Australie s’adresse aux personnes qui bénéficient d’une offre d’emploi de la part d’une société australienne. Il est ainsi tout à fait indiqué, pour les migrants possédant déjà un Temporary Skilled Shortage Visa, qui veulent continuer leur séjour en résidence permanente.

Le Skilled Independant Visa

Pour ceux qui n’ont pas d’offre d’emploi en Australie, le Skilled Independant Visa est la solution parfaite pour espérer obtenir un visa pour travailler en Australie.

L’obtention de cette autorisation est basée sur un système de point. D’autre part, il est nécessaire d’avoir une des qualifications mentionnées sur une liste officielle nommée Skilled Occupation Liste (SOL). Pour consulter cette liste, cliquez ici.

Le Skilled Nominated Visa

Le Skilled Nominated Visa est destiné aux migrants possédant une qualification professionnelle, et sponsorisés par un Etat ou un territoire australien qui manque de main d’œuvre qualifiée. Ce visa pour travailler en Australie a aussi la spécificité d’être attribué sur la base d’un système de point.