Accueil

Les Road Trains en Australie

Si vous pensez que les kangourous sont trop communs et que les koalas sont trop mignons (ou, en vérité, trop grincheux), nous avons déniché une autre spécificité australienne pour vous : les road trains ! Ce sont les vrais bad boys de l’Outback. Ces camions sont si dangereux qu’ils sont interdits dans la majeure partie de l’Australie. Si bien que les touristes qui conduisent en Australie doivent apprendre comment se comporter sur les routes arides lorsqu’un road train s’approche. Lorsque ces trains routiers surdimensionnés se mettent en marche, il est presque littéralement impossible de les arrêter, mieux vaut donc être prudent.

Un Road Train en Australie
Un Road Train en Australie

L’Australie n’a pas toujours eu ces monstres massifs et fumant roulant sur ses routes désolées. La plupart des villes du pays sont situées le long des côtes du continent, où l’atmosphère est agréable et charmante. Mais différentes marchandises comme du bétail, des céréales, du carburant, des minerais et des matériaux de construction doivent toujours être transportés d’une région à l’autre. Il est sans doute plus agréable de faire le tour par la côte mais ce serait une véritable perte de temps et de carburant juste pour admirer de jolis paysages. Il n’y a pas d’autre choix que de traverser la partie centrale de l’Australie, qui est vide.

Au début, cela se faisait à l’aide de chameaux. Ces caravanes ont traversé le continent jusqu’aux années 1930. Puis ils ont commencé à utiliser des véhicules motorisées. C’est alors qu’un homme, Kurt Johannson, originaire d’Alice Springs, en plein centre de l’Australie, a mis au point le premier road train moderne. Il a récupéré un tracteur de chars que l’armée américaine avait laissé derrière elle pendant la Seconde Guerre mondiale. Ensuite Il a construit quelques remorques pour transporter du bétail. Il a baptisé l’ensemble de l’engin « Bertha » et a lâché le premier train routier sur les routes de l’Outback sans méfiance.

Les Road Trains sont plus que des camions

Nous avons tous été sur la route dans nos petites voitures, coincés derrière des semi-remorques. Lorsqu’il faut les dépasser on ressent alors cette rafale de turbulence tourbillonnante qui s’échappe des camions. Il faut alors se concentrer et bien régler ses essuie-glaces pour nettoyer son pare-brise lorsque le camion vous projette des éclaboussures ou de la poussière. Mais ce n’est rien comparé aux Road Trains.

Les road trains parcourent l'Outback
Les road trains parcourent l’Outback

En général, un camion et sa remorque mesure entre 21,3 et 24,4 mètres de long et pèse environ 40 tonnes, sans permis de surcharge ou de charge lourde. En Australie, vous pouvez attacher deux de ces remorques à un camion, ce que l’on appelle un B-double. Si vous ajoutez une troisième remorque, vous obtiendrez un B-triple, comme vous l’avez deviné. Les Road Train sont classés dans la catégorie des « véhicules longs ».

Un Road Train australien est composé de deux ou trois remorques reliées par des chariots convertisseurs. Ce qui ajoutent deux essieux supplémentaires à la plate-forme. Ce combo peut mesurer jusqu’à 50 mètres de long, soit plus du double de ce que l’on voit sur les routes européennes. Vous pouvez même attacher deux remorques supplémentaires à une configuration B-double avec un chariot de conversion. Ce monstre peut mesurer jusqu’à 53,5 mètres de long, soit le maximum autorisé sur les routes publiques normales. Mais rien ne limite la longueur d’un train de camions sur les routes privées. Comme celles qui appartiennent aux compagnies minières australiennes par exemple.

Lorsqu’ils sont chargés à bloc, ils peuvent peser jusqu’à 220 tonnes (200 tonnes métriques). C’est plus de cinq fois le poids d’un semi-remorque « normal ».

Où voir des Road Trains en Australie?

On en trouve dans tous les régions continentales d’Australie. Cependant il faudra vous rendre dans l’arrière pays ou l’Outback pour les apercevoir notamment du Western Australia, du Territoire du Nord ou de l’Australie du Sud. Prêtez attention à l’approche des stations services, des Road House ou des restaurants. Les Truckies aiment s’y arrêter pour faire une pause.

Vous pourrez alors demander à un conducteur de vous montrer la cabine de son Road Train. Ils sont en général assez sympathiques et aiment engager la discussion. Il n’est d’ailleurs pas rare qu’ils acceptent de prendre des autostoppeurs.

Road train sur la route
Road train sur la route

Les conducteurs de Road Trains

Si un homme doit passer un temps considérable à piloter un camion de plus de 200 tonnes sur des routes isolées dans des régions désolées de l’Outback, il va avoir besoin d’un certain confort dans sa cabine. Des constructeurs comme Freightliner et Kenworth, entre autres l’ont compris. Ils fabriquent des camions capables de transporter ces charges extrêmement lourdes avec de nombreuses configurations différentes. Outre la puissance et la sécurité, le confort du conducteur est essentiel pour ces longs trajets. Des couchettes confortables, des casiers, voir un écran TV sont indispensables pour la plupart conducteurs. Alors qu’une cabine silencieuse qui étouffe le rugissement continu du moteur peut sauver la santé mentale d’un homme. L’air conditionné est également une nécessité, car les températures en Australie occidentale peuvent régulièrement frôler les 50°C.

Road train sur les routes australiennes
Road train sur les routes australiennes

Des températures aussi élevées signifient que le moteur doit être parfaitement ventilé et refroidi. Car un moteur plus froid s’use moins et est plus économe en carburant. C’est particulièrement important sur une route où il n’y a pas de station service à chaque croisement. Aussi le conducteur peut se trouver à 10-12 heures d’un mécanicien qui sait comment réparer son énorme et coûteux camion. La fiabilité du moteur devient cruciale dans l’Outback, où l’assistance routière arrive parfois dans un avion à hélices.

Comme si cela ne suffisaient pas, les conducteurs de Road Trains courent deux autres dangers : Leur propre fatigue et les idiots en voiture. Les conducteurs passent en moyenne 21 heures d’affilée au volant. On imagine bien que l’Australian Road Train Association (ARTA) désapprouve totalement cette pratique dangereuse. L’ARTA recommande de conduire jusqu’à 14 heures par jour. Mais aussi d’étirer les quarts de travail sur un cycle de 14 jours plutôt que sur le cycle habituel de 7 jours.

Les chauffeurs de Road trains sont parfois des binômes afin d’augmenter le temps de conduite. Ce qui est intéressant quand on sait que les Truckies sont payés au Kilomètres. En général un chauffeur peut gagner entre 600 et 900 $AUD par semaine. Si vous voulez tentez votre chance dans ce métier vous devrait avoir les nerfs solides, passer un permis spécial et vous y connaitre en mécanique.

Quelle est la taille du plus long Road Train en Australie?

En février 2006, 112 remorques ont été attelées sur un Road Train. Chacune faisant plus de 10 mètres de long, pour un total de 1 474,3 mètres. C’est aussi long que plus de 40 baleines bleues posées nez à nez. Ce monstre mécanique n’a parcouru que 100 mètres de distance afin de rendre le record officiel.

Comment se comporter quand on est face à un Road Train?

Si vous vous rendez dans l’Outback pour un road trip, voici quelques conseils de conduite pour éviter les problèmes avec les Road Trains :

  • Ne coupez jamais la route à un train routier. La simple physique vous dit qu’il faudra un temps fou pour que les freins arrêtent une telle masse.
  • Ne les dépassez pas lorsqu’ils tournent. Si le train routier qui vous précède a mis son clignotant, n’essayez pas de vous faufiler sur la voie libre. Ces engins ont besoin de tellement d’espace pour manœuvrer un virage qu’ils utilisent toute la voie.
  • Soyez patient. si vous vous approchez d’un Road Train, vous devez non seulement rester sur votre voie, mais aussi rester le plus à gauche possible sur votre voie. Il y a de fortes chances que ce train routier utilise toute sa voie, et une partie de la vôtre aussi…
  • Ne dépassez que si vous pouvez voir à 3 kilomètres devant vous. Dépasser un train routier de 51,8 mètres de long, même s’il roule à moins de 100 kilomètres à l’heure, va vous prendre beaucoup de temps. Avant de vous engager sur la voie opposée, assurez-vous d’avoir la visibilité nécessaire avant d’appuyer sur l’accélérateur pour le doubler.
  • Ne ralentissez pas. Si vous êtes en train de rouler sur les routes de l’Outback et qu’un train routier apparaît dans votre rétroviseur, ne ralentissez pas pour pouvoir le voir. Le camion ne peut pas ralentir aussi vite que vous!
  • Arrêtez-vous tout simplement. Si un train routier doit vous dépasser, plutôt que de faire face aux turbulences, à la poussière qu’il va soulever et à la terreur de finir dans le bas coté, arrêtez-vous. Garez-vous sur le bas-côté, fermez vos fenêtres et attendez que la poussière se calme.