La Nouvelle-Zélande est un endroit qui, pour beaucoup de gens, évoque le bout du monde des images de collines verdoyantes, de Hobbits et de moutons. Mais le pays ne se résume pas à cela. Il est également facile de trouver des montagnes enneigées, une culture maorie/insulaire intéressante, de belles plages désertes, des geysers, des dauphins, des fjords, un style de vie insulaire décontracté, des oiseaux kiwis rares, des volcans et une quantité surprenante de vaches.

Si vous décidez de vous lancer dans un voyage depuis l’Europe pour vous rendre en Nouvelle-Zélande (et je vous y encourage vivement), pourquoi ne pas y rester un moment en profitant du permis vacances-travail (PVT ou WHV en anglais)? Vous trouverez ci-dessous un guide complet sur le programme vacances-travail (PVT) en Nouvelle-Zélande.

Sommaire :
Avant de partir pour votre programme vacances-travail en Nouvelle-Zélande
À l’arrivée en Nouvelle-Zélande
Trouver un logement en Nouvelle-Zélande
Travailler en Nouvelle-Zélande
Se déplacer pendant vos vacances-travail en Nouvelle-Zélande
PVT en Nouvelle-Zélande : Questions fréquemment posées

Avant de partir pour votre programme vacances-travail en Nouvelle-Zélande

Heureusement, pour la plupart des gens, vous n’avez pas besoin de faire grand-chose pour préparer votre PVT en Nouvelle-Zélande. Si vous préférez être spontané, la Nouvelle-Zélande est un excellent choix pour faire un PVT.

Si vous aimez planifier, la Nouvelle-Zélande est également un excellent choix ! Voici exactement ce que vous devez faire avant de partir en PVT en Nouvelle-Zélande.

Comment obtenir son visa PVT pour la Nouvelle-Zélande ?

Si vous avez la chance d’être citoyen d’un des pays participants (le Canada, de nombreux pays de l’UE comme la France, les États-Unis, le Royaume-Uni et d’autres), vous pouvez obtenir un visa vacances-travail (WHV) d’un an, facilement disponible sur le site Internet du gouvernement néo-zélandais consacré à l’immigration.

Quand je dis « facilement disponible », je veux dire que pour la plupart des pays, le nombre de places est illimité (pas de quota) et que vous pouvez faire votre demande à tout moment de l’année. La demande est en ligne, simple à remplir et le délai de traitement est de 48 heures seulement pour la plupart des demandeurs !

Les conditions de la demande de visa vacances-travail indiquent généralement (cela varie selon la nationalité) que vous devez:

  • être âgé de plus de 18 ans et moins de 30 ans (bien que certains programmes autorisent les personnes jusqu’à 35 ans)
  • disposer d’un casier judiciaire vierge
  • avoir un passeport valide pour une période de 3 mois au-delà de la durée du visa que vous demandez
  • être de bonne moralité et en bonne santé
  • disposer d’une preuve de ressources financières (pour subvenir à vos besoins) à présenter à votre arrivée.
  • avoir la preuve d’un vol de continuation depuis la Nouvelle-Zélande ou disposer de suffisamment de fonds pour en payer un.
  • n’avoir jamais participé au programme vacances-travail pour la Nouvelle-Zélande auparavant.

Notez que les demandeurs de PVT n’ont pas besoin d’un emploi réservé en Nouvelle-Zélande.

Vacances-travail de 23 mois en Nouvelle-Zélande

Les citoyens britanniques et les Canadiens peuvent choisir un visa de 12 mois ou de 23 mois au moment de la demande. Pour le visa de 23 mois, vous devrez obtenir un certificat médical/de radiographie.

Si vous choisissez l’option du visa de 12 mois et qu’une fois en Nouvelle-Zélande vous souhaitez rester plus longtemps, vous pouvez demander une prolongation si votre premier visa est toujours valide. Vous devrez toujours obtenir un certificat médical/de radiographie. Même avec la prolongation, sachez que vous ne pouvez travailler que pendant 12 mois.

Si votre demande est approuvée, vous recevrez une lettre de visa Vacances-Travail pour la Nouvelle-Zélande.

Pour les français la durée proposée n’est que de 12 mois.

Assurance vacances-travail en Nouvelle-Zélande

Il est obligatoire de souscrire une assurance voyage (y compris une couverture médicale) pour passer faire un PVT en Nouvelle-Zélande. Le gouvernement néo-zélandais déclare que les participants aux vacances-travail doivent « maintenir leur assurance médicale pendant leur séjour en Nouvelle-Zélande ».

Il ajoute que « nous pouvons demander à voir la preuve que vous êtes assuré lorsque vous arrivez en Nouvelle-Zélande ». Si vous arrivez en Nouvelle-Zélande sans assurance voyage, vous risquez de ne pas recevoir votre Working Holiday Visa (WHV) .

Ce ne sont pas les seules raisons de souscrire à une assurance voyage pour votre PVT en Nouvelle-Zélande. Même s’il y a peu de chances que quelque chose de malheureux se produise pendant votre voyage, mieux prévenir que guérir.

12 mois, c’est très long pour être loin de chez soi. Personnellement, je ne voyage jamais sans assurance voyage.

Argent

Comme indiqué précédemment, vous devrez disposer d’une somme d’argent sur votre compte bancaire afin de prouver aux autorités néo-zélandaises chargées de l’immigration que vous pourrez subvenir à vos besoins pendant votre recherche d’emploi une fois dans le pays.

Le montant dépend de votre pays ; reportez-vous au site Web de l’immigration pour connaître le montant exact. Pour prouver ce montant aux autorités néo-zélandaises, vous devrez montrer un relevé bancaire récent.

Logement en Nouvelle-Zélande pendant votre PVT

Il est bon de réserver au moins quelques jours (quatre ou cinq nuits est l’idéal) d’hébergement pour votre arrivée en Nouvelle-Zélande. Pour beaucoup de personnes, il s’agira d’un lit/chambre d’auberge, d’un hôtel ou d’Airbnb

Si vous prévoyez de séjourner dans l’une des principales villes de Nouvelle-Zélande, il est préférable de réserver pour une semaine ou deux afin d’avoir le temps de chercher un logement à long terme.

Vous cherchez à réserver un séjour à Auckland ? voici quelques options :

Metro Adventurer Backpackers – Super emplacement central.

City Lodge Backpackers Accommodation – Bon rapport qualité-prix pour les couples.

Hobson Lodge – Très bien noté sur Booking.com

Recherche d’un emploi avec votre WHV en Nouvelle-Zélande

Vous envisagez peut-être d’essayer de trouver du travail avant même d’arriver en Nouvelle-Zélande. Oui, c’est possible, mais je vous le déconseille car vous risquer de perdre votre temps. Le type de travail disponible pour les personnes en WHV en Nouvelle-Zélande est, dans l’ensemble, occasionnel.

La plupart de ces employeurs recherchent une aide immédiate et les centaines de voyageurs présents en Nouvelle-Zélande à tout moment sont en mesure de satisfaire cette demande.

Vous pouvez toujours essayer de nouer quelques contacts avant de quitter votre pays d’origine, mais il est peu probable qu’un employeur typique de routards attende que vous ayez parcouru des milliers de kilomètres pour arriver en Nouvelle-Zélande. Après tout, dans le pire des cas, vous pourriez vous dégonfler à la dernière minute ou être rejeté par l’immigration.

Il existe quelques exceptions, comme le placement au pair. Souvent, ces postes sont annoncés à l’avance afin que les parents puissent s’assurer qu’ils choisissent la personne parfaite pour s’occuper de leur(s) enfant(s).

Il y a cependant certaines choses que vous pouvez faire concernant le travail avant de partir :

  • Réécrivez votre CV. Les CV sont toujours un peu différents d’un pays à l’autre, alors assurez-vous que le vôtre a un format et un style similaires à ceux de la Nouvelle-Zélande. Enregistrez votre CV sur une clé USB ou sur Google Drive, afin de pouvoir facilement le mettre à jour et l’imprimer si nécessaire en Nouvelle-Zélande.
  • Assurez-vous que votre téléphone est déverrouillé. Si vous déverrouillez votre téléphone chez vous pour pouvoir utiliser une carte sim néo-zélandaise après votre arrivée, vous gagnerez du temps par la suite. Un numéro de téléphone portable local est important pour trouver du travail.

À l’arrivée en Nouvelle-Zélande

À l'arrivée en Nouvelle-Zélande

Votre demande de visa vacances-travail (WHV) a été approuvée après un long vol. Bienvenue en Nouvelle-Zélande ! Passer par l’immigration est la première étape incontournable de votre PVT Nouvelle-Zélande.

L’immigration en Nouvelle-Zélande

  • Préparez votre passeport, l’impression de la confirmation du visa et la preuve de vos fonds (un relevé bancaire récent) pour les montrer à l’agent d’immigration à votre arrivée.
  • Il se peut qu’on ne vous demande aucun de ces documents en dehors de votre passeport, mais vous en avez absolument besoin.
  • Si tout va bien, vous recevrez un tampon dans votre passeport indiquant que vous êtes légalement autorisé à travailler en Nouvelle-Zélande jusqu’à l’expiration de votre visa.

CONSEIL – La Nouvelle-Zélande a des règles très strictes concernant les objets qui peuvent être apportés dans le pays. Il est illégal, par exemple, d’apporter la plupart des types de nourriture. Cela inclut des choses comme le fromage et les fruits. Ne prenez pas de risque !

Maintenant, vous êtes probablement arrivé à Auckland, Wellington ou Christchurch. Dans un cas comme dans l’autre, vous vous trouvez dans une ville offrant toutes les commodités dont vous aurez besoin pour commencer votre PVT en Nouvelle-Zélande.

Deux choses dont vous avez besoin et que vous devriez essayer de régler peu après votre arrivée dans le pays :

Un compte bancaire

Il est essentiel d’avoir un compte bancaire si vous prévoyez de gagner de l’argent pendant votre séjour PVT en Nouvelle-Zélande.

Non seulement il est nécessaire pour obtenir votre numéro IRD (voir ci-dessous), mais il est également utile pour les dépenses quotidiennes car de nombreuses cartes de débit/crédit entraînent des frais élevés lorsqu’elles sont utilisées à l’étranger.

La plupart des cartes bancaires en Nouvelle-Zélande peuvent être utilisées comme des cartes de débit pour payer des marchandises en utilisant le système EFTPOS. J’ai ouvert un compte de base gratuit auprès de la Bank of New Zealand.

J’ai fourni :

  • Mon passeport
  • Un justificatif de domicile
  • Un petit dépôt

Certaines banques facturent des frais mensuels pour leur utilisation. Il semble courant que des frais soient facturés si vous retirez de l’argent à des distributeurs automatiques qui n’appartiennent pas à votre banque.

Numéro IRD

Un numéro IRD (Inland Revenue Department) est un identifiant que les travailleurs doivent avoir pour gagner de l’argent en Nouvelle-Zélande. Si vous n’avez pas d’IRD, vous devrez automatiquement payer 45 % d’impôts sur le revenu sur votre salaire.

Depuis 2017, il est possible de demander votre IRD en ligne sur le site de l’Inland Revenue. Cette demande ne peut être effectuée qu’après votre arrivée en Nouvelle-Zélande. Vous aurez besoin de :

  • Les informations relatives à votre passeport
  • Numéro de demande néo-zélandais (figurant sur la lettre de visa)
  • Dernier numéro d’identification fiscale à l’étranger (si vous en avez un)
  • Preuve de l’existence d’un compte bancaire en Nouvelle-Zélande (relevé bancaire indiquant le nom, le numéro de compte et le cachet de la banque).

En ce qui concerne les impôts et les revenus, saviez-vous que vous pouviez avoir droit à un remboursement si vous remplissiez une déclaration d’impôts en Nouvelle-Zélande (ou après votre départ) ?

L’une des façons les plus rapides et les plus simples de le faire est d’utiliser Taxback.com. Le remboursement moyen de leur déclaration d’impôts pour les participants aux vacances-travail en Nouvelle-Zélande est de 500 $.

Transférer de l’argent depuis votre pays d’origine

Il existe une douzaine de méthodes différentes pour accéder à l’argent à travers le monde. En voici quelques exemples:

  • le virement bancaire
  • Cartes de devises prépayées
  • PayPal

La façon la plus simple et la plus rentable d’utiliser votre argent depuis votre pays est de l’envoyer en Nouvelle-Zélande via un service spécialisé de transfert d’argent en ligne.

Ces services fonctionnent selon un système de pair à pair dans lequel le site Web hôte ne transfère pas directement l’argent au-delà des frontières, mais réachemine les paiements entre les personnes des pays correspondants. Je recommande :

  • Wise: les frais correspondent à un petit pourcentage du montant à transférer. J’ai utilisé Wise (anciennement transferwise) régulièrement et le transfert entre comptes prend généralement 48 heures. Un transfert à prix réduit (ou gratuit) avec ce lien.
  • CurrencyFair – Frais de transfert fixes de 3 euros et frais de service de 0 à 0,5 % (montant total du transfert). Le premier transfert est gratuit.

Pour ces deux services, les frais sont inférieurs à ceux de toute autre méthode et le taux de change correspond au « taux moyen du marché », c’est-à-dire celui des sites Web de devises en direct comme XE.

Chaque site est également franc en ce qui concerne les frais applicables et le taux de change. En fonction du montant que vous transférez, l’un d’eux peut offrir une meilleure offre que l’autre.

Trouver un logement en Nouvelle-Zélande

Trouver un logement en Nouvelle-Zélande pendant votre PVT

L’endroit où vous choisissez de loger dépend entièrement du budget dont vous disposez et de votre plan personnel pour vos vacances-travail en Nouvelle-Zélande.

La vie en auberge de jeunesse en Nouvelle-Zélande

Les auberges sont la forme d’hébergement la plus courante pour les voyageurs en Nouvelle-Zélande. Elles proposent généralement des chambres privées ou partagées avec des salles de bains communes ou privatives. Il y a généralement une cuisine et un espace de vie communs.

Certaines auberges sont beaucoup plus grandes, propres, bruyantes et uniques que d’autres, mais dans l’ensemble, vous trouverez un endroit où dormir pour environ 25-35 $ par nuit, en fonction de divers facteurs, notamment l’emplacement et les installations. Certaines auberges proposent un petit-déjeuner et des bars, d’autres des bains à remous ou des spas.

Parmi les meilleures auberges de jeunesse où j’ai séjourné en Nouvelle-Zélande, citons

Hopewell Lodge, Marlborough Sounds
Te Nikau Retreat, Punakaiki
Lakefront Lodge Backpackers, Lac Tekapo

Choisir son auberge de jeunesse (backpackers)

Il y a des centaines d’auberges dans toute la Nouvelle-Zélande, la plupart dans les villes, mais beaucoup au milieu de nulle part, dans des endroits inattendus. Certaines sont indépendantes, d’autres font partie d’une chaîne comme Base.

Nerveux à l’idée de séjourner dans une auberge de jeunesse ?

Si vous n’avez jamais séjourné dans une auberge de jeunesse, partager votre chambre et des installations ne vous attire probablement pas . Pourtant, les auberges de jeunesse sont le meilleur moyen de rencontrer des voyageurs de tous âges, de toutes nationalités et de tous horizons…. C’est aussi l’endroit le moins cher pour un séjour temporaire, et de loin !

Dans votre première auberge à Auckland, Wellington ou Christchurch, beaucoup de gens seront dans la même situation que vous : ils viennent d’arriver en Nouvelle-Zélande et sont à la recherche d’un travail ou d’un voyage.

D’autres seront à mi-chemin de leur voyage, ou tout à fait à la fin. Quoi qu’il en soit, vous pourrez vous faire des amis et obtenir des conseils de personnes qui sont, ou ont été, dans une situation similaire à la vôtre.

Autres possibilités d’hébergement temporaire pour des vacances-travail en Nouvelle-Zélande

Airbnb est une alternative aux auberges de jeunesse. Airbnb vous permet de louer une chambre ou un lieu entier dans des endroits populaires ou inhabituels dans toute la Nouvelle-Zélande. Les prix peuvent être très raisonnables par rapport aux auberges pour les couples ou les groupes de voyageurs.

Les voyageurs disposant d’un budget plus important peuvent envisager de réserver un hôtel pour y séjourner occasionnellement. Dans ce cas, je vous recommande vivement de rechercher ceux qui disposent d’une kitchenette pour que vous puissiez au moins préparer vos propres repas.

Hébergement long séjour en Nouvelle-Zélande

La plupart des auberges acceptent les voyageurs en long séjour. Certains voyageurs travaillent localement et souhaitent simplement vivre dans l’auberge pour des raisons de commodité et de coût (il est souvent possible de négocier un tarif long séjour moins cher). D’autres décident de rester et de travailler dans l’auberge en échange d’un logement.

Sinon, vous avez la possibilité de trouver un logement privé. Soit par le biais d’annonces privées sur Internet (Trade Me est populaire), soit par le biais d’une agence de location.

Vous pouvez également vous regrouper avec d’autres voyageurs de votre auberge si vous trouvez d’autres personnes désireuses de faire la même chose.

Il est également possible de trouver des emplois avec un logement inclus ou proposé en échange d’un travail. Voir la section « Travail » pour plus d’informations.

Travailler en Nouvelle-Zélande

Recherche d'un emploi avec votre WHV en Nouvelle-Zélande

Il est temps de gagner de l’argent ! La Nouvelle-Zélande dispose d’un marché du travail occasionnel abondant, bien que la disponibilité et le type de travail varient tout au long de l’année.

Types d’emplois pour les PVT / WHV en Nouvelle-Zélande

Les emplois les plus courants pour les voyageurs en Nouvelle-Zélande sont ceux de nature occasionnelle ou dans des secteurs à forte rotation, comme l’hôtellerie, le tourisme et l’agriculture. Bien sûr, il y a des exceptions (des voyageurs décident d’occuper des emplois de bureau dans les villes), mais c’est la tendance générale.

N’oubliez pas que le programme WHV n’offre qu’un visa d’un an (avec possibilité de prolongation pour certaines nationalités), ce qui limite quelque peu votre employabilité.

Une autre chose à garder à l’esprit est ce qu’est réellement le WHV – des vacances-travail. Ces programmes ont été conçus pour permettre aux gens de voyager à long terme dans un pays et de travailler occasionnellement pour compléter leurs budget.

Heureusement, la Nouvelle-Zélande possède d’énormes secteurs du tourisme et de l’agriculture, qui offrent de nombreuses possibilités d’emploi aux voyageurs.

D’après mon expérience, la majorité des vacanciers qui travaillent trouvent du travail dans des bars, des restaurants, des auberges (réception et nettoyage), des stations de ski, des magasins, des bureaux (travail temporaire), dans des fermes (cueillette des fruits et autres travaux manuels) et aussi chez des particuliers en tant qu’au pair.

Où trouver du travail

Mes trois meilleures ressources pour trouver du travail sur un WHV en Nouvelle-Zélande seraient :

  • Seek.co.nz
  • Trademe.co.nz
  • Backpacker Board

Vous pouvez également consulter les panneaux d’affichage des auberges de jeunesse, les journaux locaux et les sites Web des entreprises.

Travailler en échange d’un logement

Certains de ces emplois seront rémunérés, d’autres seront en échange d’un hébergement et/ou d’une pension (nourriture). Le travail d’échange n’est pas nécessairement mauvais ; il peut vous permettre de trouver un logement très facilement et rapidement et vous fera très probablement vivre une expérience unique en Nouvelle-Zélande.

L’une des possibilités d’échange de travail les plus courantes est celle des auberges de jeunesse ; beaucoup d’entre elles recherchent des nettoyeurs pour travailler 2/3 heures par jour en échange d’un lit dans un dortoir.

C’est une bonne affaire si vous avez besoin de quelque chose pour vous dépanner pendant que vous cherchez un travail rémunéré à long terme ou si vous ne savez pas quoi faire. L’hébergement représente souvent la plus grosse dépense quotidienne, donc le fait de le supprimer peut vraiment aider votre budget, surtout s’il est proche de la fin de votre voyage et/ou est assez bas !

Le WWOOFing en Nouvelle-Zélande

En parcourant les offres d’emploi, vous verrez peut-être des postes faisant référence à la recherche d’un « WWOOFer ». Les termes WWOOFer et WWOOFing sont utilisés de manière assez vague en Nouvelle-Zélande, mais ils font référence au programme World Wide Opportunities on Organic Farms (parfois appelé plutôt Willing Workers on Organic Farms).

L’idée de faire travailler des personnes pendant un certain nombre d’heures par jour en échange du gîte et du couvert est si répandue que les Kiwis utilisent souvent le terme pour faire de la publicité pour des aides, même s’ils ne font pas partie de l’organisation.

Le programme WWOOF proprement dit exige que vous payiez pour vous inscrire et recevoir les listes d’hôtes. Il convient de noter qu’une « ferme biologique » (un autre terme vague !) peut désigner aussi bien une ferme laitière qu’une retraite de yoga avec un potager biologique.

Quoi qu’il en soit, vous êtes sûr de vivre une expérience unique en Nouvelle-Zélande, où que vous vous trouviez, d’autant plus que de nombreux hôtes mènent ce que l’on pourrait appeler un « mode de vie alternatif ».

Je n’ai jamais participé à un véritable WWOOFing et j’ai entendu de bonnes et de mauvaises histoires. La plupart sont bonnes, mais il est clair que certains hôtes font travailler leurs WWOOFers plus que d’autres.

Fruit picking en Nouvelle-Zélande (Cueillette de fruits)

Si vous n’êtes pas opposé à un travail un peu dur (et sale) et que vous avez besoin d’un peu d’argent, pensez à la cueillette des fruits. Les principales régions de cueillette de fruits sont la Bay of Plenty et Hawke’s Bay sur l’île du Nord et Marlborough sur l’île du Sud.

Il y a de nombreuses auberges dans ces régions qui sont populaires auprès des voyageurs qui travaillent pendant la saison de cueillette. Par conséquent, certaines ressemblent plus à des grandes collocs qu’à des auberges.

Se déplacer pendant vos vacances-travail en Nouvelle-Zélande

Se déplacer pendant vos vacances-travail en Nouvelle-Zélande

L’une des principales raisons pour lesquelles je considère que la Nouvelle-Zélande est une destination idéale pour de nombreux types de voyageurs est la multitude d’options de transport. Que vous décidiez de voyager pendant six mois ou seulement deux semaines pendant vos vacances-travail, il existe un moyen de transport pour vous.

Mieux encore, à moins que vous n’arriviez pendant une période de vacances (décembre/janvier, Pâques) ou un événement sportif, il n’est pas nécessaire de s’y prendre longtemps à l’avance.

Louer une voiture ou un camping-car

Idéal pour les courts séjours en Nouvelle-Zélande.

Avec votre propre moyen de transport, vous pourrez voyager autant que vous le souhaitez et voir exactement les sites qui vous intéressent.

Les règles de location en Nouvelle-Zélande sont assez souples. L’âge minimum pour certaines entreprises est de 18 ans. Il y a cependant quelques règles plus contraignantes. Le conducteur principal doit généralement posséder une carte de crédit. Aussi les jeunes conducteurs (oins de 25 ans) peuvent avoir à payer plus par jour qu’un conducteur plus âgé. Ils auront également un coût de réduction de franchise plus élevé.

N’oubliez pas qu’il existe quelques routes (comme 90 Mile Beach dans le Northland) que la plupart des sociétés de location de voitures ne vous autorisent pas à emprunter.

Ace est la compagnie de location de voitures que je recommande. Jucy, Spaceship et Escape proposent tous d’excellentes locations de camping-cars dans de nombreux endroits en Nouvelle-Zélande.

Acheter une voiture ou un camping-car

Idéal pour les personnes qui souhaitent bénéficier d’une flexibilité maximale pendant leurs PVT en Nouvelle-Zélande.

Envisagez sérieusement cette option si vous visitez la Nouvelle-Zélande pendant trois mois ou plus. Le marché des voitures d’occasion en Nouvelle-Zélande permet d’acheter et de vendre facilement et rapidement une voiture bon marché (moins de 1 000 dollars).

L’assurance automobile n’est pas obligatoire. Mais si vous choisissez d’en souscrire une, les prix sont assez raisonnables.

>> Article à lire : Guide et conseils pour acheter une voiture en Nouvelle-Zélande?

Bus et navettes de Nouvelle-Zélande

Idéal pour voyager entre les villes et les chefs-lieux, visiter les attractions principales, les distances courtes et directes, les routes panoramiques.

Si vous avez simplement besoin de vous rendre d’une ville à une autre pour le travail ou pour rendre visite à un ami, il existe des compagnies de bus et de navettes qui peuvent vous aider pour un coût vraiment raisonnable.

Si vous faites du WWOOFing en Nouvelle-Zélande, ce type de transport vous conviendra particulièrement bien. Bien sûr, vous pouvez aussi voyager en Nouvelle-Zélande pour vos loisirs en utilisant ces moyens de transport, mais votre expérience sera un peu limitée. Je le dis par expérience !

SKIP propose des services de bus bon marché sur l’île du Nord, tandis qu’Atomic Travel exploite des lignes sur l’île du Sud. InterCity est le service de bus national de la Nouvelle-Zélande.

Le transport ferroviaire en Nouvelle-Zélande
Le réseau ferroviaire de la Nouvelle-Zélande n’est pas très étendu, mais il y a trois itinéraires principaux qui attirent les visiteurs, principalement pour les paysages environnants plutôt que pour la commodité.

Le TranzAlpine est considéré comme l’un des meilleurs trajets ferroviaires au monde. Il relie Christchurch à Greymouth sur la côte ouest sauvage de l’île du Sud en quatre heures et demie.

Les billets pour le TranzAlpine, le CoastalPacific et l’Overlander sont disponibles auprès de KiwiRail.

Bus Hop-on, hop-off

Idéal pour : Les voyageurs sociaux, les courts voyages intenses, un équilibre entre le voyage indépendant et le voyage organisé, les non-conducteurs.

Ah, l’omniprésence des bus à montée/descente. Ils conviennent parfaitement à ceux qui souhaitent avoir de la compagnie et ne pas être stressés par l’organisation, mais ne veulent pas être dans un bus touristique. Ces bus proposent des itinéraires de sentiers battus sur les deux îles, avec de nombreuses options d’itinéraires différents.

Le prix du pass bus ne comprend que le transport en bus et les arrêts touristiques. Aucun frais d’hébergement ou d’attraction/activité n’est inclus.

Certains abonnements offrent des expériences spéciales que vous n’auriez peut-être pas pu vivre autrement – l’abonnement East As de Kiwi Experience vous donne l’occasion de rencontrer des familles maories locales et de faire une visite complète du Marae local (complexe de maisons de réunion religieuses).

Comment fonctionnent les bus Hop-on-Hop-off en Nouvelle-Zélande ?

L’idée est d’acheter un pass et d’utiliser le bus comme moyen de transport (qui s’arrête aux attractions et aux activités en cours de route) et pour rencontrer d’autres voyageurs.

Le chauffeur fait office de quasi-guide touristique et peut réserver à l’avance les auberges et les activités. La compagnie de bus « recommandera » une auberge avec laquelle elle a généralement conclu un accord de parrainage. Il s’agit souvent de grandes chaînes d’auberges telles que Base.

Si vous trouvez un arrêt qui vous plaît, vous pouvez y rester et prendre un autre bus pour vous rendre à votre prochaine destination. Le voyageur type de ces bus a moins de 35 ans et cherche à compléter son voyage par quelques nuits tardives en cours de route.

Bien sûr, il y a toujours une variété de types de personnes et d’âges dans chaque bus, donc si vous ne vous sentez pas à l’aise avec celui dans lequel vous êtes, vous pouvez toujours descendre et réserver un autre bus.

Les principaux fournisseurs de services de navettes sont Stray et Kiwi Experience. Ce dernier a une réputation plus fêtarde que l’autre, mais à part cela, ils sont assez similaires.

Compagnies de voyage traditionnelles

Idéal pour : les voyages courts et sans stress, la rencontre avec d’autres voyageurs.

Je ne vais pas m’étendre sur les voyages organisés, car je suis sûre que les avantages et les inconvénients sont assez évidents ; vous êtes un adepte des voyages organisés ou non.

Il existe une grande variété de circuits en Nouvelle-Zélande, depuis les voyages de luxe autour du vin et de la gastronomie jusqu’aux excursions de base en camping et en trekking/tramping.

À première vue, les prix peuvent sembler très élevés, mais n’oubliez pas que la plupart du temps, ce coût comprend l’hébergement et certains repas.

Parmi les voyagistes, citons Flying Kiwi (camping) et Relaxing Journeys (petits groupes).

PVT en Nouvelle-Zélande : Questions fréquemment posées

PVT en Nouvelle-Zélande

De combien d’argent ai-je réellement besoin pour un PVT en Nouvelle-Zélande ?

Tout d’abord, je ne peux pas vous recommander de prendre moins d’argent que ce que le gouvernement néo-zélandais exige…. mais, d’un point de vue pratique, il est bon de calculer combien les premiers mois en Nouvelle-Zélande vous coûteront au cas où vous ne trouveriez pas de travail aussi rapidement.

Un lit d’auberge de jeunesse coûte en moyenne 30 dollars. Multipliez ce chiffre par 30 pour obtenir le coût mensuel moyen de votre hébergement. Multipliez ce chiffre par deux ou trois et vous obtiendrez un bon montant  » tampon « .

Pour ce qui est de la nourriture, si vous venez de France ou du Canada, convertissez en dollars néo-zélandais ce que vous dépensez habituellement par semaine pour calculer le coût hebdomadaire de la nourriture. Oui, les prix des aliments sont un peu différents ici et là, mais dans l’ensemble, ils sont proches. Ce chiffre vous donnera au moins une estimation du coût de la vie.

Combinez vos frais de logement et de nourriture, plus une réserve de trois ou quatre cents NZ$ pour couvrir les frais de voyage et les dépenses supplémentaires. Vous aurez ainsi une idée du coût de base de la vie en Nouvelle-Zélande pendant quelques mois.

Puis-je me rendre en Nouvelle-Zélande avec un billet aller simple ?

Oui, vous le pouvez. Les conditions du gouvernement néo-zélandais stipulent que vous pouvez arriver avec un billet aller simple mais que vous devez avoir suffisamment de fonds à l’entrée pour acheter un billet d’avion de retour. C’est un peu vague. Mais je dirais un minimum de 1000 $NZD, ce qui laisse une marge d’erreur.

Personne ne veut m’accompagner en Nouvelle-Zélande et j’ai peur de voyager seul. Est-ce que je vais me sentir seul ?

À moins que vous ne soyez vraiment asocial et que vous ne restiez pas dans les auberges, il est peu probable que vous vous sentiez seul. D’abord, beaucoup de gens voyagent seuls en Nouvelle-Zélande, vous ne serez pas le seul. Les auberges sont des lieux de rencontre. Tant que vous êtes amical et ouvert à la rencontre de nouvelles personnes, tout ira bien.

N’oubliez pas que vous avez toujours au moins une chose en commun : l’envie de voyager et d’explorer de nouveaux endroits ! Cela peut sembler intimidant, mais la majorité des voyageurs sont des personnes très accueillantes et acceptantes.

Vous constaterez probablement que vous ne voyagerez pas seul longtemps.

N’est-ce pas un peu effrayant de partir vivre à l’autre bout du monde ?

Peut-être, mais je vous assure que la Nouvelle-Zélande est l’un des pays les plus accueillants et les plus faciles à visiter ou à vivre pour un premier voyageur.

L’idée d’aller vivre dans un pays étranger peut sembler effrayante lorsque vous êtes assis chez vous à faire des recherches en ligne, mais dès que vous aurez atterri, vous vous rendrez compte que ce n’est pas si étranger que ça.

Essayez d’ignorer les inévitables personnes qui vous diront à quel point vous êtes courageux (pour aller vivre dans un autre pays développé ? Je n’ai jamais compris cela), mais si vous n’y arrivez pas, regardez la Nouvelle-Zélande de plus près en utilisant Google Streetview. Regardez Queen Street à Auckland ou Courtenay Place à Wellington et vous vous sentirez bientôt moins intimidé.

Avant de partir, vous pouvez tout planifier dans les moindres détails si vous le souhaitez. La merveille de l’Internet ! À votre arrivée ou à tout moment par la suite, vous pouvez facilement envoyer un message whatsapp à votre famille ou à un ami si vous êtes toujours inquiet.

Si les choses ne se passent vraiment pas bien pour vous, vous pouvez rentrer en avion. Ce n’est pas la fin du monde. Je vous conseille vivement d’essayer et de voir si c’est pour vous, vous pourriez être surpris.

Que faire si je ne trouve pas de travail pendant mon PVT en Nouvelle-Zélande ?

Comme expliqué précédemment, il existe de nombreuses possibilités de travail occasionnel en Nouvelle-Zélande. Si vous n’êtes pas difficile, il ne vous faudra pas longtemps pour trouver un poste. Gardez un œil sur les panneaux d’affichage des auberges et sur le site Web du Backpacker Board et agissez RAPIDEMENT.

Si vous êtes prêt à travailler pour un logement, c’est encore mieux ! Même temporairement, cela peut vraiment vous aider sur le plan financier et vous permettre d’acquérir une expérience professionnelle dans la NZ.

Travailler en Nouvelle-Zélande pendant votre PVT