Communément appelée le bout du monde, la Nouvelle-Zélande est une destination qui répond aux besoins de tout type de voyageur. Que vous soyez à la recherche d »aventures et d’adrénaline, d’une escapade sereine, d’une expérience urbaine et culturelle, de tout ce qui concerne e Seigneur des anneaux…, la Nouvelle-Zélande saura vous satisfaire. Cependant, pour optimiser votre séjour dans ce fantastique pays, il est important de le préparer. Voici 12 choses à savoir avant de visiter la Nouvelle-Zélande.

Milford Sound voyage en Nouvelle Zélande
Milford Sound ®DR

1. Avoir son NZeTA pour pouvoir partir en Nouvelle-Zélande

Depuis fin 2019, tous les voyageurs français devront avoir une NZeTA (New Zealand Electronic Travel Authority) pour partir en Nouvelle-Zélande. Une demande de NZeTA coûte 9 NZD sur l’application gouvernementale, ou 12 NZD si elle est remplie en ligne sur le site Web du gouvernement. Vous pouvez aussi demander l’assistance de société spécialisées pour obtenir votre visa mais elles vous prendront quelques dollars. Pour faire votre demande, vous devez prouver votre identité en saisissant les informations de votre passeport. Votre passeport doit être valide pendant au moins trois mois après votre départ de Nouvelle-Zélande. Vous devez également remplir des conditions de bonne moralité pour partir en Nouvelle-Zélande. Si vous avez fait l’objet d’une condamnation pénale et que vous craignez de ne pas pouvoir bénéficier de l’ETA, nous vous conseillons de faire une demande avant d’effectuer tout achat de voyage non remboursable.

>> Faire une demande pour un visa pour la Nouvelle-Zélande

A noter que même si vous arrivez en Nouvelle-Zélande en provenance d’Australie, un visa vous sera nécessaire.

2. Nettoyez vos chaussures avant d’arriver en Nouvelle-Zélande

La Nouvelle-Zélande dispose de lois strictes en matière de biosécurité. Elles cherchent à garantir l’absence d’introduction d’espèces envahissantes qui pourraient avoir un impact considérable sur l’environnement agricole et naturel du pays. Si vos chaussures sont sales, vous pouvez être arrêté à l’aéroport de peur qu’elles ne transportent des espèces invasives. Vous devez déclarer toute nourriture, plante ou produit animal à votre arrivée à la douane. Ainsi que tout matériel de camping, bottes boueuses, clubs de golf ou bicyclettes qui pourraient (sans le savoir) transporter des espèces exotiques. Si vous n’êtes pas sûr, il est préférable de le déclarer, car de lourdes amendes peuvent être infligées en cas d’omission.

>> Article à lire : Aller en Nouvelle-Zélande : vols, billets d’avion et escales

3. Le meilleur moment pour visiter dépendra de ce que vous voulez faire

La Nouvelle-Zélande offre de nombreuses attractions tout au long de l’année, la période de l’année à laquelle vous comptez vous y rendre sera dictée par ce que vous avez voulez y faire. Si vous avez envie de faire du ski, la saison d’hiver du pays est la meilleure période pour y aller (entre juin et août). Si, au contraire, vous souhaitez faire un road trip en voiture en Nouvelle-Zélande, des dégustations de vins et profiter des plages paradisiaques, l’été (entre décembre et février) est le moment idéal pour vous arrêter. Cependant, cette période correspond à la haute saison pour les voyages dans le pays. Le printemps peut donc être une alternative intéressante.

Planifiez votre voyage au moment d’un match des All Blacks
Si vous êtes là au moment d’un match de rugby des All Blacks, vous devez absolument vous procurer un billet pour voir la toute puissante équipe néo-zélandaise faire le « Haka ». Cette tradition tribale est connue ‘dans le monde entier, mais tellement impressionnante à vivre en direct.

4. Préparez-vous à tous les temps

La Nouvelle-Zélande est connue pour avoir quatre saisons en une journée. La température dans les îles du Nord et du Sud peut varier considérablement. Selon la période de l’année à laquelle vous partez, il peut faire très froid. Des vêtements décontractés que vous pouvez superposer sont indispensables. Il fait souvent chaud au soleil et froid à l’ombre. Vous devrez donc avoir une certaine souplesse dans votre tenue au cours de la journée.

Apportez de bonnes chaussures car il y a beaucoup de possibilités de marche, de randonnée et d’activités de plein air. Il pleut souvent, surtout à proximité des glaciers de l’île du Sud et du parc national de Fjordland. Prévoyez un imperméable.

Le code vestimentaire est informel dans la plupart des lieux. La tenue décontractée est acceptée même dans la plupart des lodges de luxe de Nouvelle-Zélande.

Coucher de soleil en Nouvelle Zélande
Lac de glacier en Nouvelle-Zélande ®DR

5. Prévoyez de la crème solaire

Lorsque vous visitez la Nouvelle-Zélande et que vous sortez en journée, veillez à porter une crème solaire avec un indice de protection très élevé. Ici le soleil « tape » plus qu’en Europe même si le ciel est nuageux. Cela est dû au fait que le pays présente des niveaux élevés d’UV du fait d’un trou dans la couche d’ozone. En réalité cela signifie qu’il y a moins de molécules d’ozone qui filtrent les rayons UV avant qu’ils n’atteignent votre peau. Pour savoir quelle crème solaire choisir consultez notre article.

6. Les expériences d’immersion dans la nature sauvage sont illimitées lors d’un voyage en Nouvelle-Zélande

Environ un tiers de la Nouvelle-Zélande est un parc national protégé. L’immersion dans des paysages sauvages et époustouflants est l’essence même de la visite de la Nouvelle-Zélande. Qu’il s’agisse de randonner sur les célèbres pistes de Milford et de Routeburn, de naviguer dans ses magnifiques fjords ou de s’approcher des glaciers grinçants, la valeur de l’environnement naturel (tant sur le plan économique qu’intrinsèque) a été bel et bien exploitée en Nouvelle-Zélande.

>> Article à lire : Les lieux incontournables en Nouvelle-Zélande

les choses à savoir avant de partir en Nouvelle Zélande
Les Glaciers en Nouvelle-Zélande ®DR

7. Conseil : Gardez votre appareil photo à portée de main

Lorsque vous traversez la campagne, la Nouvelle-Zélande vous offre une vue à couper le souffle. Comme nous l’avons mentionné, les paysages sont extrêmement variés. Il suffit de regarder au coin de la rue pour découvrir une chaîne de montagnes imposante ou une vallée profonde. Plutôt que de manquer ces vues exclusives, il est préférable de garder votre appareil photo à portée de main.

8. Vous visitez la Terre du Milieu

La Nouvelle-Zélande a servi de cadre spectaculaire au tournage de la trilogie du « Seigneur des anneaux ». Il existe environ 150 sites à travers le pays où vous pouvez réaliser vos rêves Tolkien les plus fous dans le cadre de visites guidées ou autonomes. Les films auraient injecté environ 200 millions de dollars dans l’économie néo-zélandaise, au point qu’un ministre du Seigneur des Anneaux a été nommé pour gérer toute l’affaire. L’une des attractions les plus célèbres est Hobbiton, qui se trouve à environ 2,5 heures d’Auckland, dans une véritable ferme familiale d’élevage de moutons. Vous pourrez y visiter les maisons des Hobbits et faire une visite guidée de deux heures. Si vous souhaitez une visite nocturne très spéciale, avec moins de monde et un festin digne d’un Hobbit, réservez une visite nocturne de Hobbiton 4 à 6 mois avant votre voyage.

Visite d'Hobbiton en Nouvelle Zélande
Hobbiton ®DR

La traversée alpine de Tongariro, connue comme la meilleure randonnée d’une journée au monde, a été utilisée pour le voyage de Frodon et Sam au pays de Sauron. Où que vous soyez en Nouvelle-Zélande, vous n’êtes jamais très loin d’un lieu de tournage du Seigneur des Anneaux !

9. Il n’y a pas de meilleur endroit pour faire monter l’adrénaline que la Nouvelle-Zélande

Queenstown en Nouvelle-Zélande
Queenstown: ville des sports extrêmes ®DR

Depuis le premier saut à l’élastique au monde réalisé dans les années 1980, la Nouvelle-Zélande s’affirme comme une destination idéale pour les activités à sensations fortes. Du parachutisme au rafting en eaux vives, en passant par le zorbing et les balançoires dans les gorges, les occasions de faire battre votre cœur et de crier à pleins poumons ne manquent pas.

10. Envisagez de découvrir le pays en van ou en camping-car

Les paysages de la Nouvelle-Zélande sont extrêmement variés. Ils offrent la possibilité de conduire au pied de montagnes géantes, à travers des forêts denses, au-dessus de falaises imposantes et le long de plages immaculées. C’est en partie grâce à cette diversité et à cette beauté que le camping-car ou le van en Nouvelle-Zélande sont une méthode extrêmement populaire pour découvrir le pays. Sans oublier qu’il s’agit d’une alternative très rentable.

Voyager en van ou en camping-car est de loin le moyen le plus facile et le plus gratifiant de voyager en Nouvelle-Zélande. Et vous serez en bonne compagnie car la plupart des véhicules sur les routes sont des camping-cars. C’est un moyen très populaire de voyager dans les îles du Nord et du Sud. Il existe une tonne de sociétés en Nouvelle-Zélande où louer des camping-cars et des vans.

Il est important de savoir où vous pouvez et ne pouvez pas camper avant de vous rendre dans une nouvelle destination. Si vous séjournez dans des parcs de vacances, vous aurez à peine l’impression de camper, avec toutes les commodités comme les cuisines, les douches, et parfois même les piscines et les bars. Vous constaterez que voyager en Nouvelle-Zélande est très facile et que tout le monde est très accueillant.

à savoir avant de voyager en van en Nouvelle-Zélande
La Nouvelle Zélande en van®DR

Bon à savoir avant de prendre la route en Nouvelle-Zélande:

Le carburant est cher:
Si vous faites du camping-car en Nouvelle-Zélande, l’une des premières choses que vous remarquerez sera le prix élevé du carburant. Le coût est actuellement d’environ 2,30 $/L (NZD). C’est un facteur important à prendre en compte lorsque vous établissez le budget de votre voyage.

Les Néo-Zélandais conduisent à gauche
:
Si vous venez d’un pays où l’on a l’habitude de conduire à droite, n’oubliez pas que la Nouvelle-Zélande fait l’inverse. Tout comme en Australie, les Néo-Zélandais conduisent à gauche. Soyez donc prudent lorsque vous conduisez ou traversez la route.

11. Le camping sauvage est interdit

Si vous avez l’intention de découvrir la Nouvelle-Zélande en camping-car, vous aurez accès à un nombre infini d’emplacements de camping gratuits comme les DOC (Department of Conservation). Ces sites au confort rudimentaire offrent aux voyageurs la possibilité d’économiser leur argent. Certains offrent même des vues spectaculaires au réveil. Cependant ces sites ne comprennent généralement pas d’installations, et il peut donc être judicieux de passer de temps en temps une nuit dans un camping payant pour prendre une douche par exemple.

On croit souvent à tort qu’on peut facilement faire du camping « sauvage » en Nouvelle-Zélande. C’est à dire dormir où bon nous semble. De nombreuses terres sont des propriétés privées et il est donc interdit d’y camper sans l’autorisation des propriétaires. De plus, historiquement, les campeurs « sauvages » se sont mal comportés en Nouvelle-Zélande, ce qui explique les règles encore plus strictes qui l’entourent.

Une autre option intéressante consiste à séjourner dans des installations établies, souvent appelées « Holiday Parks ». Ils sont encore relativement bon marché (20 à 40 $ en général) et comprennent de nombreux équipements, notamment des douches, des cuisines, et plus encore. Ils sont situés un peu partout en Nouvelle-Zélande.

A part en haute saison où il est préférable de réserver son emplacement à l’avance, il y a généralement beaucoup de disponibilité.

12. Faites preuve de respect envers la culture maorie

connaitre la culture maorie avant d'aller en Nouvelle-Zélande
Culture maorie ®DR

Participer à une expérience culturelle maorie devrait figurer en tête de votre liste de choses à faire. Le maori est la deuxième langue officielle de la Nouvelle-Zélande. Vous ne devez jamais entrer dans un marae (espace de rencontre traditionnel maori) sans autorisation, toujours enlever vos chaussures et ne pas apporter de nourriture ou de boissons. À la fin de la cérémonie d’accueil, vous serez traditionnellement salué par un hongi – le contact du nez et du front – qui signifie que vous ne faites plus qu’un avec la tribu. Il existe de nombreuses possibilités d’expériences culturelles significatives dans toute la Nouvelle-Zélande.

Apprenez quelques phrases en maori :
Bien que l’anglais soit la principale langue parlée en Nouvelle-Zélande, il est souvent utile d’apprendre quelques phrases de la langue traditionnelle maorie. Les habitants apprécieront souvent que les touristes fassent un effort supplémentaire, et cela peut également permettre de mieux comprendre la destination. Toutefois, n’oubliez pas de respecter la culture locale. Voici quelques phrases en maori à retenir.

  • Kia ora – Bonjour
  • Kei te poeha koe ? – Comment allez-vous ?
  • Morena – Bonjour
  • Haere ra – Au revoir
  • Ko__ahau – Mon nom est ___.
  • Kia Ora : Bienvenue
  • Aotearoa : Le pays du long nuage blanc, la Nouvelle-Zélande
  • Kai : Nourriture
  • Marae : Lieu de culte et de rencontre maori
  • Pakeha : Néo-Zélandais d’origine non-Māori, généralement européenne.
  • Whanau : Famille
  • Kauri : grand arbre indigène
  • Haka : danse tribale

13. Les néo-zélandais sont des gens sont très accueillants

Les Néo-Zélandais sont généralement très accueillants et sont tout à fait disposés à aider les touristes dans le besoin. Si vous avez besoin d’indications ou si vous recherchez des connaissances locales, souriez et demandez.

14. Restaurants et nourriture en Nouvelle-Zélande

Lorsque on voyage en Nouvelle-Zélande, on ne pense pas vraiment à la nourriture. Et pourtant la scène culinaire néo-zélandaise est très dynamique et propose une cuisine inspirée. A noter que les condiments (ketchup, moutarde, etc.) ne sont généralement pas gratuits et que les restaurants ont tendance à fermer plus tôt qu’en Europe.

On trouve également d’excellent produits frais (poissons, fruits de mer, viande, fruits et légumes) en Nouvelle-Zélande. Que ce soit directement auprès des producteurs ou dans les marchés.

Le café est incroyable
Si vous êtes un amateur de café, n’ayez crainte ! Où que vous soyez en Nouvelle-Zélande, il n’est pas difficile de trouver une incroyable tasse de café. Optez pour le café populaire « flat-white » pour commander ce que les locaux ont tendance à aimer le plus.

15. Le pourboire n’est pas nécessaire

Les pourboires dans les restaurants ou les bars ne sont pas une pratique courante en Nouvelle-Zélande. Dans les cafés, vous remarquerez peut-être des pots à pourboires au comptoir, mais il n’y a aucune obligation (sauf si vous vous sentez plutôt généreux). Sinon, dites simplement au gérant que votre serveur a fait un excellent travail. Cela peut s’avérer très utile.

Cependant, pour un service exceptionnel, un pourboire est toujours apprécié. Les chauffeurs d’autocar et les guides reçoivent pour les circuits (pas les transferts) environ 5 NZ par personne et par jour. Cependant. Les chauffeurs privés doivent recevoir un pourboire total d’environ 10 à 20 NZ. Il en va de même pour les voyages avec un chauffeur/guide, les pourboires pour un excellent service allant de 40 à 100 NZ selon le niveau de service.

Les jours fériés, il est d’usage que les restaurants et les cafés facturent un supplément de service d’environ 10 à 15 %.

16. Il n’y a pas d’animaux venimeux ou de grands prédateurs en Nouvelle-Zélande.

moutonq en nouvelle zélande
Moutons en Nouvelle-Zélande ®DR

Soyez tranquille lorsque vous faites de la randonnée ou que vous explorez la Nouvelle-Zélande car il n’y a pas d’animaux dangereux comme en Australie.

En fait, il n’y a absolument aucun serpent et pas d’araignées dangereuses en Nouvelle-Zélande ! À la place, vous trouverez beaucoup de moutons et d’animaux de ferme.

Les mouches des sables, les sandfly
Personne ne vous parle des sandfly avant d’arriver en Nouvelle-Zélande Ces insectes nuisibles vous envahiront en été, surtout sur l’île du Sud, sur la côte ouest, dans des endroits comme Milford et Doubtful Sound. Assurez-vous d’emporter une bonne dose de spray anti-moustiques puissant, ou achetez-en avant de quitter la civilisation pour partir en camping et en randonnée dans l’arrière-pays. Le soir, il est conseillé de porter plusieurs couches de vêtements, de couvrir vos bras et vos jambes, de mettre des chaussettes et de vaporiser de l’insectifuge partout ailleurs. Ne sous-estimez pas ces minuscules parasites mais aussi leurs cousins les moustiques.

17. Il est parfois difficile de rester connecter en Nouvelle-Zélande

L’une des choses à savoir sur la Nouvelle-Zélande est que l’accès à Internet n’est pas le meilleur dés qu’on sort des grandes villes même au Mac Do ou dans les campings et vous n’avez aucune chance dans les zones reculées. Il vaut mieux vous préparer à être plus déconnecté lors de votre visite en Nouvelle-Zélande, ou opter pour un forfait de téléphone portable qui vous permet d’utiliser les données sur place.

Mais, lorsque vous vous trouvez dans les grandes villes, comme Auckland, Queenstown, Wellington et Christchurch, vous trouverez de nombreux cafés offrant une connexion Wi-Fi gratuite à leurs clients, ainsi que des logements avec une connexion Wi-Fi.

Si vous souhaitez obtenir une carte sim à votre arrivée en Nouvelle-Zélande, consultez les boutiques de téléphonie de l’aéroport pour connaître les meilleures offres et trouver l’option qui vous convient le mieux. Recherchez Spark, 2degrees et Vodafone.

Le numéro de téléphone d’urgence en Nouvelle-Zélande est le 111. De plus, l’appel est gratuit. Si vous avez une urgence et avez besoin d’une réponse rapide de la police, des pompiers, des ambulances ou des services de recherche et de sauvetage, composez le 111.

18. Respectez l’environnement

Vous arrivez au pays du recyclage, soyez en conscient. Ici les néo-zélandais gens peuvent même recevoir des amendes s’ils ne recyclent pas correctement. Pensez donc à ne pas laisser de décher derrière vous et suivez bien les instructions au moment de les jeter.