L’opéra de Sydney : Histoire, construction, design, architecte

L'opéra de Sydney qui trône fièrement à Bennelong Point

Qu’est-ce que l’opéra de Sydney ?

L’emblématique opéra de Sydney, avec ses voiles rugissantes, ses lignes épurées, ses courbes gracieuses et ses élégantes installations, est l’un des bâtiments les plus reconnaissables au monde. C’est un chef-d’œuvre architectural.

Situé à Bennelong Point, une petite péninsule du port de Sydney, la ligne de son toit est censée symboliser les « voiles » des navires d’une époque révolue et les spinnakers des yachts de course qui naviguent dans le port aujourd’hui. Il s’agit d’un centre d’arts du spectacle polyvalent. Il comprend des salles de concert, des théâtres, de plus petits studios et de salles à usage spécial. En 2007, l’opéra a été classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

L’opéra de Sydney en bref

  • Un concours international a été organisé pour la conception du bâtiment et 233 candidatures ont été reçues. Le projet de l’architecte danois Jorn Utzon, qui n’avait que 38 ans à l’époque, a remporté le marché.
  • Les travaux de construction de l’Opéra de Sydney ont commencé en 1959. La construction devait durer 4 ans, mais elle a pris 14 ans. Il a finalement été achevé en 1973. La reine Elizabeth II a officiellement inauguré le bâtiment le 20 octobre 1973.
  • Le bâtiment devait coûter seulement 7 millions de dollars. Mais au final il a coûté au final plus de 102 millions de dollars. L’organisation d’une loterie d’État a largement financé le coût de construction du bâtiment.
  • Le site s’étend sur 1,8 hectare. Le bâtiment de l’opéra mesure 185 mètres de long, 120 mètres de large. La pointe de son arche la plus haute est à 67 mètres au-dessus du niveau de la mer.
  • Les toits sont constitués de 2 194 sections de béton préfabriquées maintenues par 350 kilomètres de câbles d’acier.
  • Plus de 1 056 000 tuiles vernissées recouvrent les toits de l’opéra house.

Visiter ou assister à un spectacle à l’opéra de Sydney

Où se situe l’opéra de Sydney?

opéra de Sydney

L’opéra de Sydney se situe dans Port Jackson (port de Sydney), Nouvelle-Galles du Sud, Australie. Son utilisation unique d’une série de coquillages en forme de voile d’un blanc éclatant comme structure de toit en fait l’un des bâtiments les plus photographiés au monde.

L’Opéra de Sydney se situe sur Bennelong Point (appelé à l’origine Cattle Point). Il s’agit d’un promontoire sur le côté sud du port, juste à l’est du Sydney Harbour Bridge et au nord du Royal Botanical Garden. Il s’appelle ainsi en l’honneur de Bennelong, l’un des deux aborigènes (l’autre s’appelait Colebee) qui ont servi de liaison entre les premiers colons britanniques d’Australie et la population locale. Le petit bâtiment où vivait Bennelong occupait autrefois le site avant son remplacement par le fort Macquarie finalement rasé en 1902.

En 1947, le chef d’orchestre résident de l’orchestre symphonique de Sydney, Eugene Goossens, a identifié le besoin de la première ville d’Australie d’une installation musicale. Cette dernière devant abriter non seulement l’orchestre symphonique, mais aussi des groupes d’opéra et de musique de chambre. Le gouvernement de Nouvelle-Galles du Sud, estimant que la ville devait aspirer à une reconnaissance de capitale culturelle mondiale, a donné son approbation officielle. Ainsi en 1954, a réuni un groupe consultatif, l’Opera House Committee, pour choisir un site. Au début de l’année suivante, le comité a recommandé Bennelong Point.

Qui est l’architecte de l’opéra de Sydney?

En 1956, le gouvernement de l’État a parrainé un concours international pour la conception d’un bâtiment comportant deux salles: L’une principalement destinée aux concerts et autres grandes productions musicales et de danse, et l’autre aux présentations dramatiques et aux événements musicaux de moindre envergure.

Des architectes de quelque 30 pays ont soumis 233 projets. En janvier 1957, le comité de sélection a annoncé le projet gagnant, celui de l’architecte danois Jørn Utzon. Il a remporté le concours avec un projet spectaculaire présentant un complexe de deux salles principales côte à côte faisant face au port sur un grand podium. Chaque hall était surmonté d’une rangée de panneaux imbriqués en forme de voile qui serviraient à la fois de toit et de mur, et qui seraient fabriqués en béton préfabriqué.

Utzon est né à Copenhague en 1918. À l’origine, il voulait être marin, mais il a vite changé d’avis, préférant passer un diplôme en architecture. Après la Seconde Guerre mondiale, il a pu faire la connaissance de plusieurs architectes de renommée internationale, tels que Le Corbusier et Frank Lloyd Wright. À l’époque du concours australien, Utzon était un architecte pratiquement inconnu et n’avait jusque là conçu que quelques maisons du coté d’Helsingør.

Le jury composé d’architectes a immédiatement rejeté l’idée d’Utzon. Mais le destin avait d’autres plans pour son projet. L’absence lors de cette première délibération du célèbre architecte finno-américain Eero Saarinen a été déterminante. Bien qu’initialement refusé, il décida de réexaminer ce projet et a fini par convaincre les autres juges.

C’est ainsi que, le 30 janvier 1957, le Sydney Morning Herald titrait : « Le projet controversé d’un Danois remporte le concours pour l’Opéra ». Ce n’est pas le meilleur des accueils.

En 2003, Utzon a pourtant reçu le prix Pritzker, la plus grande distinction pour un architecte.

La construction de l’opéra house de Sydney

Son projet gagnant a apporté à Utzon une renommée internationale. La construction, qui a commencé en 1959, a toutefois posé divers problèmes, dont beaucoup résultaient de la nature innovante de la conception. L’ouverture de l’Opéra aurait du avoir lieu pour l’Australia Day (26 janvier) de 1963. Mais des dépassements de coûts et des difficultés d’ingénierie structurelle dans l’exécution du projet ont perturbé le déroulement des travaux, qui ont connu de nombreux retards. Le projet est devenu controversé et l’opinion publique s’est retournée contre lui pendant un certain temps. En raison de désaccords persistants avec les autorités gouvernementales chargées de superviser le projet, Utzon démissionne en 1966.

La construction se poursuit jusqu’en septembre 1973 sous la supervision du cabinet d’ingénierie structurelle Ove Arup and Partners et de trois architectes de Sydney, Peter Hall, David Littlemore et Lionel Todd.

En 1999, Utzon a accepté de redevenir l’architecte du bâtiment et de superviser un projet d’amélioration. Il a redessiné l’ancien hall de réception, qui a été réouvert en 2004 sous le nom de salle Utzon. Elle offre une vue sur l’est du port de Sydney et est utilisée pour des réceptions, des séminaires et autres réunions, ainsi que pour des concerts de musique de chambre. Deux ans plus tard, une nouvelle colonnade a été achevée, marquant la première modification de l’extérieur de l’Opéra depuis 1973.

Les caractéristiques de l’opéra de Sydney

Vivid Sydney
Festival Vivid à Sydney ® DR

L’Opéra est le point de repère le plus connu de Sydney. Il s’agit d’une installation polyvalente pour les arts du spectacle. La plus grande salle, le Concert Hall de 2 679 places, accueille des concerts symphoniques, des représentations de chorale et des spectacles de musique populaire. Les spectacles d’opéra et de danse, y compris les ballets, ont lieu dans l’Opera Theatre (rebaptisé Joan Sutherland Theatre en 2012 en hommage à la célèbre soprano australienne), qui compte 1 507 places. Il existe également trois théâtres de tailles et de configurations différentes pour les pièces de théâtre, les projections de films et les spectacles musicaux de moindre envergure. Le Forecourt, situé à l’extrémité sud-est du complexe, accueille les spectacles en plein air. Le bâtiment abrite également des restaurants et un studio d’enregistrement professionnel.

Par ailleurs l’opéra de Sydney bénéficie de nombreuses particularités et astuces. Par exemple, un système de tuyaux qui pompent l’eau de la baie dans le bâtiment permet de réguler la température de l’ensemble du théâtre. Autre exemple, comme l’espace est insuffisant pour les décors dans les coulisses, le théâtre dispose de deux énormes ascenseurs entre la scène et les réserves situées en dessous ; la structure extérieure ne comporte pas de gouttières mais évacue toutes les eaux de pluie directement dans l’océan.

L’histoire de la construction de l’opéra de Sydney en Vidéo